fbpx
0 produit(s) dans votre panier
0 produit(s) dans votre panier

À propos

Qui se cache derrière Exéco ?

Je m’appelle Jessie, j’ai 25 ans et j’adore questionner. J’aime les discussions profondes et partager mes connaissances. J’aime beaucoup la lecture, cuisiner des muffins et prendre des bains. J’aime bien l’astrologie et l’univers aussi!

Est-ce que tu te qualifies de grano ?

Certainement ! Ma soeur te dirait que je suis grano intense. Je suis très fière d’être grano et de faire plein de gestes pour l’environnement. Et surtout de pouvoir les partager avec autant de gens comme toi.

Pourquoi l’environnement ?

Grande assidue au recyclage, j’ai été choquée de savoir que le recyclage n’est pas suffisant. Heureusement, on peut facilement en faire plus, sans que ce soit plus compliqué. Je pense vraiment qu’on peut sauver la planète en réduisant notre consommation. Et ça commence par ce qui se trouve dans nos bacs.

Je suis également végane depuis 5 ans. Notre alimentation a définitivement un impact sur l’environnement puisqu’on mange 3 fois par jour. L’intérêt grandissant pour l’écologie est parti de mon assiette.

Et ton parcours dans tout ça ?

J’ai étudié en administration à l’université. Puis j’ai commencé un certificat en développement durable après avoir travaillé chez Desjardins.

C’est là que j’ai vraiment réalisé l’ampleur du mot SURconsommation. Quand j’ai vu l’endettement des gens, ça m’a frappé. Comment peux-tu être heureux et en santé quand le stress financier est aussi présent dans ta vie ?

C’est à ce moment que la décroissance et le minimalisme ont commencés à m’interpeller.

Comment as-tu lancé Exéco ?

J’ai pris beaucoup de temps pour penser à ce que je voulais réellement faire.

J’ai quitté mon emploi chez Desjardins pour faire le cours de lancement d’entreprise. Je l’ai adoré et je le recommande à tous.

Je me rappelle encore comment je me sentais quand je me suis rendu compte que mon projet pouvait fonctionner et le sentiment de sauter dans le vide à savoir si je le faisais ou pas. Ouf. Que d’émotions.

Sortant d’un milieu très terre à terre, c’était difficile pour moi de sauter dans l’inconnu et de faire confiance à la vie. Je suis allée commencer un certificat en développement durable pour bien comprendre les enjeux et aller chercher des connaissances en lien avec l’environnement.

On voit tellement de greenwashing que je ne voulais pas faire partie de ça. Je ne veux tellement pas vendre pour vendre, je veux vraiment sauver la planète.

Je le dis souvent, je travaille pour la planète.

Exéco, ça vient d’où ?

Exéco c’est un diminutif d’exemple écologique.

Pourquoi ?

  • Parce que je suis quelqu’un qui adore les exemples. Je suis toujours en train d’en demander pour bien comprendre.
  • Parce que je suis un exemple écologique. Je ne clame pas être la queen du zéro déchet ou une parfaite personne écologique, ça n’existe pas. Par contre, je peux certainement te montrer le chemin. À toi de voir si mon exemple te plait ou non. | J’ai d’ailleurs un amour-haine avec la perfection, je suis vraiment le genre de personne qui aime quand tout est parfait, mais j’ai compris dans les dernières années que c’est malsain de toujours vouloir être parfaite dans tout, tout le temps. Si ça t’interpelle, tant mieux. J’ai envie qu’on parcoure l’écologie ensemble sans devenir fou, parce que c’est loin d’être l’objectif ultime.
  • Parce que c’est en montrant l’exemple qu’on change le monde et non pas en jugeant ou dictant ce qu’il faut faire.
  • Parce que ça ressemble aussi à ex aequo, qui signifie à égalité que j’aime traduire par chaque geste compte. Oui, certains auront plus d’impact que d’autres, que ce soit par leur fréquence ou leur ampleur. Par contre, je pense vraiment qu’il ne faut pas en négliger. La planète accepte tous les gestes qu’on veut bien faire. Et le plus beau c’est que c’est toi qui choisi ce que tu as envie de faire.