Le recyclage, ce bac qui nous est maintenant familier, mais peut-être pas tant que ça au fond…

Texte écrit par une blogueuse invitée : Fred

Le recyclage, sujet de ce texte, sujet aussi de beaucoup de questionnements.

 

Qu’est-ce qui va où? Est-ce que ça va au recyclage? Qu’est-ce que je peux faire pour réduire mon impact écologique sans toutefois aller vers un mode de vie zéro déchet?

Trop de questions, beaucoup de mythes! Pas toujours facile le recyclage! Cet article vous servira à démystifier ce que votre collègue de travail et votre voisine vous disent lorsqu’on vous chicane de ne pas mettre la bonne chose dans la bonne corbeille. Pourquoi moi, étudiante et jeune innocente sans expérience je peux répondre à vos mille et une questions? Une simple visite au centre de tri de ma municipalité m’a permis de pouvoir réprimander ma colocataire sur une autre chose (oups!).

Donc cette visite, où et qui me l’a donnée? Histoire de vous convaincre : c’est au centre de tri de Récup Estrie de Sherbrooke qu’une représentante de la compagnie m’a accueillie pour m’expliquer le fonctionnement de la centrale ainsi que ce que nous, petits citoyens, pouvons faire à la maison!

 

PHOTO : RADIO-CANADA / MARTIN BILODEAU

 

D’abord, pourquoi le recyclage?

C’est bien plus facile de tout faire neuf non? La réponse est bien entendue : non! Le recyclage permet la conservation des ressources et donc une économie majeure de l’énergie, car pour produire une canette d’aluminium, nous avons besoin d’équipement et de personnel afin d’aller extraire l’aluminium avant de la travailler. Le recyclage permet bien entendu de réduire les gaz à effet de serre en plus d’être un créateur d’emploi! Un centre de tri nécessite 15 fois plus d’employés que pour l’enfouissement.

 

Savais-tu? Le plastique biodégradable ne se recycle pas très bien en raison de sa qualité et de sa dégradation rapide, il a donc peu de débouchés sur le marché!

 

Contrairement à ce qu’on peut penser, le tri des matières résiduelles se fait principalement par des machines et non par l’humain! Cela n’exclut pas que la centrale ait une cinquantaine d’employés! 

La centrale peut recevoir entre 30 et 40 camions remplis de matières résiduelles et tri environ 22 tonnes de déchets par heure! Il faut donc s’imaginer la quantité incroyable de matière que nous, ainsi que les entreprises envoyons!

Le centre traite 6 types de matières, dont une catégorie : les rejets. Donc : verre, plastique, métal, carton et papier.

 

PHOTO : RADIO-CANADA / MARTIN BILODEAU

 

Enfin, j’arrive à la partie intéressante : ce que nous, nous pouvons faire pour faire une différence! Yahoo! J’étais tellement impressionnée dans la présentation je spammais mon copain aux deux secondes avec l’information (oups). Je vous rassure, c’est évident que vous ne retiendrez pas tout, l’important : retenir le plus et relire au besoin pour une meilleure utilisation de notre service public chéri.

 

Ce qu’on devrait retrouver dans votre bac de recyclage en trois catégories :

  1. Carton
  2. Papier
  3. Contenants

C’est la partie « contenant » qui se complique, mais chut chut calme toi je vais t’expliquer 😉

 

Parlons d’abord du carton

Le carton c’est celui de ta boîte de céréales faite de matières recyclées, il se déchire relativement bien, si tu forces trop il y a du plastique alors : poubelle (même chose pour l’emballage de cadeaux)! Le papier : même chose!

Savais-tu? Ton sac en papier d’épicerie a un plus grand impact écologique que ton sac en plastique! De plus, pour rentabiliser un sac de coton réutilisable si on le compare au sac de plastique à « usage unique », tu dois l’utiliser un minimum de 2000 fois en raison de la production environnementalement pas très jolie du coton (pour en savoir un peu plus, c’est ici). 

Pour les contenants

Bon, pour la partie « contenants », je sens qu’il te passe par la tête des centaines de questions, mais reprends-toi! Voilà des bullet points pour te guider au travers de cet imbroglio qu’est le recyclage!

  • Les contenants d’aluminium se recyclent, retirez le papier (et le mettre au recyclage), le plastique et hop au recyclage!
  • Le verre se recycle, qu’il soit brisé ou pas, de toute façon il sera concassé une fois à la centrale, malheureusement, il y a peu de débouchés pour le verre et donc il sert souvent de remplacement au sable pour l’enfouissement. Réduire sa consommation de verre est donc ce qu’il y a de plus vert 😉 j’aime mes jeux de mots…
  • Rincer ses contenants est très importants, surtout pour l’hygiène de nos centrales et de ses chers employés!
  • Les contenants d’huile à moteur et d’aérosol ne sont pas pris pour des raisons de sécurité, mais seront pris dans les écocentres (voir plus bas)
  • Pour le papier d’aluminium : faire une jolie boule avec et hop dans le bac vert!

Vous ne capotez pas trop? Okay good on continue !

 

Le plastique…

  • Comment reconnaître le plastique #6 sans son identification? Le plastique vous « parle », il fait beaucoup de bruit « aigu » lorsqu’on le froisse, de plus, il casse facilement (ex : coupe et assiette de plastique)!
  • Les plastiques moulés d’emballage sont recyclables, par exemple ceux des stylos, il suffit de séparer le carton ou autre matière!
  • Le papier bulle, notre cher anti-stress pas cher, péter donc les bulles avant de le mettre au recyclage, ça fait du bien à l’environnement et à son mental 😊
  • Vider le Publisac
  • Les contenants à plusieurs matériaux tels que les contenants de noix ne peuvent aller dans le recyclage à moins de séparer les matériaux (pas évident…)

 

Savais-tu? Les bouchons de cartons de lait et de jus ne sont malheureusement pas recyclables ☹

 

 

Les écocentres maintenant !

Ouf! J’ai fini, ou presque… J’ai envie de vous parler des écocentres. De plus en plus nous en trouvons proche de chez nous et il est étonnant de voir la quantité de matières qu’ils récupèrent! Comme vous avez pu le constater, plusieurs matières ne sont pas recyclables dans notre bac, mais cela ne veut pas dire pour autant que leur vie est terminée! Dans un écocentre, il est possible d’apporter beaucoup de choses, voilà une courte liste (pour de plus amples informations, informez-vous à un écocentre près de chez vous!) :

  • Styromousse
  • Fils électriques
  • Électroménagers
  • Téléphones cellulaires
  • Meubles
  • Tissus
  • Cordes
  • Boyaux d’arrosage

 

En bref, ce qui va dans le bac bleu :

  • Plastique d’emballage #1, 2, 3, 4, 5, 7
  • Papier journal (aussi au composte)
  • Papier imprimé
  • Papier d’aluminium en boule
  • Boîte de mouchoirs (sans le plastique)

 

Et ce qui n’y va pas, mais qui ira à l’écocentre :

  • Bois
  • Tissus
  • Fils électriques
  • Plastique #6
  • Pellicule de plastique ou affiche/pancarte de plastique

 

Donc pour conclure cet article, ma foi, assez riche en informations pratiques, je vous laisse deux sources intéressantes pour savoir où mettre vos matières résiduelles 😉 :

Ça va où? : il s’agit d’une application qui n’est pas parfaite, mais qui vous aidera à faire le tri à la maison et ainsi vous guider à mettre la bonne matière au bon endroit, vous pouvez confirmer avec la seconde source!

Le site du centre de tri de votre municipalité : il est riche en information et vous dira ce qu’il prend réellement!

Je vous laisse sur la règle des 3RV :

PHOTO : Programme ICI ON RECYCLE! Par RECYC-QUÉBEC