Pourquoi je vends maintenant les savons LOOP ?

Tu es peut-être tombé sur la boutique ou sur le blogue pour du contenu écologique et végane, ou peut-être pas ! L’intérêt pour moi est super important puisque j’ai été conscientisée à l’écologie grâce au mouvement végane.

 

Les Savons LOOP

MAIS VOILÀ QUE LOOP (une compagnie que j’adore qui lutte TOUS LES JOURS CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE et qui est une entreprise d’économie circulaire, ce qui veut dire sans déchet, c’est une roue qui tourne et rien n’est perdu, bref c’est magique!) se lance dans l’industrie du savon en lançant les savons LOOP qui sont à mon humble avis (également basé sur mes connaissances en environnement que j’ai acquises lors de mes cours en lien avec mon certificat en développement durable) les savons les plus écologiques sur le marché.

 

Pourquoi ils sont autant écologiques ?

Sincèrement je le pense vraiment, first, ils réutilisent l’huile de tournesol bio rejetée d’une chaîne de restaurants véganes à Montréal, ce qui veut dire que cette huile aurait été jetée et “n’était plus bonne”. En plus, ils y ajoutent des fruits totalement encore bons, mais eux aussi rejetés par l’industrie pour aromatiser les fameux savons. Sérieux, je trouve ce projet FANTASTIQUE ! J’adore d’ailleurs les supporter dans tous leurs projets (ils ont les jus LOOP, les bières LOOP (ma pref est lime et coriandre 🙂 et même un gin LOOP qui est aussi très bon !). Les valeurs et surtout les actions qu’ils véhiculent grâce à leur entreprise me touchent profondément.

 

La saponification des savons LOOP

ET LÀ, pour ceux qui pensent peut-être que les savons LOOP sentent la patate à cause de la “vieille huile”, sachez que lors du processus de saponification (pour faire des savons), il faut mélanger un corps gras, dans le cas ici ce sont des huiles végétales et de la soude (hydroxyde de sodium) ce qui crée de la glycérine. Celle-ci ne garde aucunement les odeurs des huiles, donc si jamais vous voulez tester à la maison, que votre huile de coco soit désodorisée ou non, ça ne sentira pas le coco ! La réaction chimique permet donc dans le cas ici de réutiliser l’huile pour en faire un nouveau produit !

 

Là où j’ai un souci…

Jusqu’ici tout est malade, j’ai su le projet un peu d’avance grâce à la savonnerie des diligences (qui est déjà un fournisseur avec lequel je travaille), qui est le producteur des savons LOOP et j’avais tellement hâte les avoir sur la boutique….

Et donc, quand ils ont sorti lesdits savons et que j’ai vu qu’ils n’étaient pas véganes, je fus tellement déçue !!! Sincèrement, et même qu’au début, je me suis dit non, ils ne sont pas véganes tant pis. Puis, je n’arrêtais pas d’y penser et je voyais leur entreprise passer partout (merci publicités Facebook 😉 ).

Mais il y a un mais !

Quand ils ont fait l’annonce sur leurs réseaux sociaux, je leur ai envoyé un message privé pour tenter de comprendre leur choix (étant donné qu’ils réutilisaient l’huile de restos véganes, je m’étais dit qu’il y avait certainement une intention derrière…). Ils m’ont répondu ultra rapidement en me disant qu’ils comprenaient vraiment, qu’ils avaient longuement réfléchi aux deux côtés et qu’ils avaient choisi d’y aller avec une manière plus holistique. Le miel et la cire proviennent d’une petite entreprise québécoise, qui produit un miel biologique et qui prend soin de ses abeilles et de l’environnement. J’avoue que ça m’a fait un pincement au coeur de me dire que j’allais passer à côté de cela…

ET donc, j’ai fait un sondage en stories sur mes réseaux sociaux en expliquant bien pourquoi d’un côté c’est super important pour moi que la boutique soit végane et pourquoi la revalorisation des déchets / le gaspillage alimentaire me tient tant à coeur. (Le sondage était favorable à 73% pour l’ajout des savons LOOP sur la boutique… Je vous ai donc écoutés 🙂 )

J’ai d’ailleurs envie de prendre quelques lignes pour élaborer sur les sujets.

 

Pourquoi la boutique est végane ?

First, parce que je le suis ! Et surtout parce que l’élevage industriel est l’une des plus grandes sources de pollution à l’échelle mondiale (certaines sources diront que c’est LA plus grande, mais à mon humble avis, trop peu de sources arrivent au même résultat pour pouvoir le crier haut et fort). Il n’en reste pas moins dans le TOP 3 des plus grandes sources de pollution, ce qui est énorme !!! Pourtant je ne l’ai pas su avant mes 20 ans, ce qui n’est pas normal à mon avis, mais là on s’égare !

Bon vous me direz, l’élevage et la boutique, le lien ? Non, il n’y a pas de steak sur la boutique, vous avez raison, par contre c’était plus une continuité de mes valeurs.

Les valeurs de la boutique

L’impact sur la boutique est surtout de s’assurer que les produits sont non testés sur les animaux et ne contenant aucun produit d’origine animale (et là, je sais qu’en ajoutant les savons LOOP, je perds cela, j’en suis bien consciente, MAIS (parce que oui il y a toujours un mais dans la vie, rien n’est tout noir ou tout blanc, ce n’est qu’une question de choix) comme vous le savez peut-être, je suis végane à 98,7% (ce qui équivaut environ à 2 écarts par mois sur 3 repas par jour (oui, je sais je suis freak de même et je l’ai calculé 🤷‍♀️ j’aime les chiffres, bon !)

En ajoutant les savons LOOP sur la boutique, 175 sur 180 sont véganes, car il y a 5 savons, et donc, la boutique devient végane à 97,2%. Ainsi, on a ça de plus en commun ! On n’est pas parfaites ! Mais on vise l’amélioration ! Et 97% végane, pour moi, ça passe le test ! Je ne me considère en aucun cas moins végane qu’un autre et je pense encore plus que CHAQUE GESTE COMPTE.

 

Pourquoi je tiens tant à la revalorisation des déchets et à lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Probablement peu d’entre vous le savent, mais chaque semaine, depuis juin dernier (2019), je prends le temps d’offrir mon temps à un organisme sans but lucratif de ma ville sous forme de bénévolat. Chaque jeudi matin, je me déplace au carrefour d’initiatives populaires de ma région pour faire le tri des denrées alimentaires recueillies lors de la tournée des épiceries et commerces participants (qui donnent des denrées qu’ils n’auraient pas vendues et alors qu’ils auraient jetées!!! Pis ça, ça me fâche!)

Pour ceux qui ne connaissent pas ce genre d’organismes, celui-ci offre différents services dont le dépannage alimentaire qui vient en aide aux gens dans le besoin, le comptoir de récupération qui est ouvert à tous et qui a lui aussi pour but d’aider les gens dans le besoin, mais aussi de réduire le gaspillage alimentaire, les cuisines collectives (service auquel je participe avec une gang végane vraiment cool !) qui luttent contre l’isolement et permettent à certaines personnes d’apprécier différemment la cuisine et le dernier service, la bouffe populaire qui chaque semaine propose un menu qui lui aussi permet de briser l’isolement et favoriser les échanges.

Mon bénévolat hebdomadaire

Je fais donc du bénévolat pour le comptoir de récupération et c’est FOU de voir toute la nourriture qu’on recueille, sincèrement (oui, je sais c’est le mot qui revient le plus souvent de ce texte ! Sorry !). ET CE QUI EST ENCORE PLUS FOU, c’est de voir la qualité de celle-ci, à quel point c’est une denrée dans un paquet qui est amochée ou plus bon ou encore que les fruits sont murs à point, mais ne se feront pas achetés comme ça… Ça me brise le coeur, d’autant plus que ces denrées auraient été jetées à la poubelle. ALLO LA POLLUTION !

C’est super important le compost, surtout pour ce genre de denrées, car sinon elles créent un jus de poubelle qu’on appelle le lixiviat qui ramasse toutes les toxines des poubelles et qui peut se rendre jusqu’aux nappes phréatiques et contaminer les sols et les sources d’eau et la Terre au complet !!! Et bien sûr, mettre des denrées compostables à la poubelle contribue également à créer un gaz à effet de serre, le méthane qui est très polluant. Bref on ne veut pas ça. Donc, revaloriser ces denrées-là, même si elles sont emballées c’est vraiment plus «zéro déchet» que d’acheter sans emballage à l’épicerie ! 😉

Malheureusement, aujourd’hui je me sens immunisée, ça fait un bon bout que je fais ça et c’est rendu “normal”, mais c’est vraiment choquant qu’il y ait toute cette pollution alimentaire. Pour cette raison, voilà pourquoi je me sentais entre 2 valeurs que je veux prôner toutes les 2, alors je l’ai fait.

 

Soutenir une entreprise qui nous tient à coeur

J’aimerais aussi prendre 30 secondes pour vous dire que non, pour l’instant aucun pourcentage de mes ventes n’est redonné à un organisme qui me tient à coeur ou qui prône l’environnement. PAR CONTRE, chaque geste compte et comme on dit, le temps c’est de l’argent ! Je prends 1 à 3 heures par semaine pour faire du bénévolat afin de réduire le gaspillage alimentaire et d’aider mon prochain. Je ne dis pas ça pour être meilleure que personne, loin de moi cette idée, mais simplement pour vous dire que vous avez le pouvoir de voter avec votre argent via les achats que vous faites, ce que vous voulez encourager.

 

Mille excuses à tous les fidèles véganes qui ne supportent pas ce choix, je comprends. Sachez qu’on change le monde par nos exemples et qu’un seul savon plus écolo peut amener des changements plus profonds ensuite, bref, je vous aime et continuez vos belles actions ♥︎♥︎♥︎